Mariage

Mes conseils pour trouver sa robe de mariée

23 mai 2016

Après 4 ans de vie commune, le Barbu a (enfin) posé LA question et bien évidemment, j’ai dit OUI (en vérité, j’ai d’abord pleuré avant de pouvoir articuler le moindre mot) !! Après l’émotion des premiers jours, l’annonce à nos proches et le plaisir non feint de l’appeler « mon fiancé », je commence déjà à m’attaquer aux préparatifs. Le Grand Jour aura lieu à Bordeaux en septembre prochain, il me faut donc tout gérer à distance depuis Hong Kong.

Ne nous voilons pas la face, l’une des étapes les plus stressantes est sûrement le choix de sa robe de mariée. Bizarrement, je n’ai jamais rêvé de me marier et je ne me suis jamais projetée dans une robe blanche couverte de tulle & de dentelle. J’ai beau avoir des goûts très arrêtés en termes de mode, choisir LA robe ne fut pas chose facile. Mes deux plus gros conseils pour faire de cette recherche un succès : faites vous accompagner d’un(e) ami(e) en qui vous avez confiance (son honnêteté vous sera particulièrement utile) et essayez un maximum de modèles (nous reviendrons sur ce point un peu plus bas).

Première question à vous poser : quel est le style de votre mariage ? Formel ? Bohème ? Moderne ? Allez-vous à l’église ou pas (importante question notamment quand vous devrez choisir manches & décolleté).

©gregfinck

©gregfinck

Mes recherches ont débuté en ligne et notamment sur Pinterest. J’ai commencé à flâner sur le site en quête d’inspiration. À ce stade là, n’hésitez pas à épingler un maximum de robes, vous ferez le tri plus tard ! Pendant que vous faites cet exercice, réfléchissez à ce que vous aimez : les matières, les formes (ce que vous aimez / ce qui vous va), les détails (boutons, broderies, etc.).

Après la théorie, nous sommes passées à la pratique en allant visiter le quartier des robes de mariée de Hong Kong (oui, oui, ça existe : un quartier entier dédié à l’univers du mariage). Malheureusement pour moi, les boutiques regorgeaient de robes « meringue » pleines de tulle & de paillettes. J’aurais pu trouver le déguisement de princesse parfait mais rien que je ne trouve assez chic pour dire oui.

Nous avons ensuite concentré nos recherches sur les boutiques plus haut de gamme. Quelques appels & prises de rendez-vous plus tard, me voilà dans des boudoirs girly à souhait à essayer des merveilles de couture. Pour cette première étape des essayages, il est important de se forcer à essayer un grand nombre de modèles et surtout de formes différentes. Croyez-moi, ma témouine m’a littéralement forcée à enfiler certaines robes ! Cela vous permettra de savoir exactement ce qui vous va ou pas ! Et croyez-moi sur parole, il existe une infinité de coupes & matières. Au prix de nombreux fous rires, j’ai réalisé que la taille empire me donnait l’air d’être enceinte de 9 mois, que le satin n’était pas mon ami et que la robe bustier n’était pas très seyante. Néanmoins, j’ai eu la chance d’essayer des modèles sublimes, notamment chez Oscar de la Renta & Carolina Herrera. Profitez-en : c’est sûrement la seule fois de votre vie que vous aurez sur le dos un vêtement qui vaut presque 10,000€ !

J’ai continué mes essayages chez Olympe Mariage lors d’un séjour à Bordeaux. La vendeuse était absolument adorable et les robes de jeunes créateurs plus jolies les unes que les autres. Ce rendez-vous m’a également permis d’essayer des modèles plus bohèmes, impossibles à trouver à Hong Kong.

Nous sommes maintenant en janvier et je n’ai toujours pas trouvé LA robe… En revanche, je sais maintenant qu’il me faut un modèle qui marque la taille (et non les hanches), que je peux me permettre de porter un modèle (très) décolleté et que je ne veux pas absolument pas de dentelle.

Ensemble-Cesar-6-1024x682

©lorafolk

Tout en jetant un coup d’œil distrait à ma page Instagram, je tombe sur le compte d’une coutière locale qui a l’air de faire du sur-mesure. Je la contacte en suivant et quelques jours plus tard, nous voilà devant un thé à dessiner MA robe ! Kath comprend exactement ce que je veux (et ce que je ne veux pas) et ayant pris beaucoup de photos pendant mes essayages, en quelques coups de crayon, j’ai sous les yeux le modèle parfait combinant des détails venus de plusieurs autres robes. La jupe est inspirée par Elise Hameau et le haut par Delphine de Manivet. Je choisis mes tissus : de la mousseline de soie & du crêpe de soie dans les tons ivoire. Je peux même rajouter des petits détails discrets comme un plis plat à la ceinture et des petits boutons dans le bas du dos. Je suis aux anges !

Aujourd’hui, je viens de terminer mon deuxième essayage et tout commence à prendre forme. Au fur et à mesure, Kath ajuste la longueur des manches, la forme du décolleté… Aucun détail n’est laissé au hasard et le tout est parfaitement supervisé par l’œil expert (et critique) de ma fidèle témouine ! D’ici un mois, j’essaierai la version quasi définitive de ma robe et je trépigne déjà d’impatience.

da3d3185-f7fc-48d6-9386-41e796e55bdf2a8477639-eb55-4d04-b88f-7d848e398f55

 

Pour récapituler : prenez-votre temps, essayez autant de modèles que possible & faites-vous conseiller par des gens en qui vous avez confiance. Enfin, n’hésitez pas à changer d’avis : je pensais avoir une robe courte de couleur & je vais dire oui dans une longue robe blanche !

À toutes les futures mariées, félicitations & bon courage dans cette jolie quête !

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Emeline Colson 30 septembre 2016 at 1 h 38 min

    Bonjour Lola!
    Merci pour ton article qui m’éclaire énormément! Je vis à HK et me marie en septembre 2017 en Lorraine 🙂
    Et les modèles « coup de coeur » et plus bohème de France sont évidemment hors budget, et je cherche une couturière sur HK pour confectionner la robe parfaite…
    Pourrais-tu me donner l’adresse de Kate si possible?

    • Reply Lola 30 septembre 2016 at 9 h 08 min

      Bonjour Emeline ! Félicitations pour tes fiançailles !!
      Tu peux contacter Kath par mail kathereal@gmail.com Va également faire un tour sur son compte Instagram @kath_yeung
      Bon courage pour les préparatifs !

  • Reply Sandy 13 février 2017 at 10 h 50 min

    bjr, merci pour ton texte, je vais passer qlq jrs a HK et aimerais acheter ma robe la bas, par contre je ne connais vraiment pas HK, pourrais tu me dire quel est le nom du quartier des robes dont tu parles la stp, et le nom de la rue aussi si possible

  • Laisser un commentaire